Accueil du site >

CR de la réunion du 13 février 2018 au CEMES

par Jean-Louis Druilhe - 27 février 2018

Présents : Christian Lemaire, Rémi Jelinek, Christian Pertel, Bernard Boyer, Michel Dupieux, Stéphane Martin, Didier Ginibriere, Christian Romano, Loïc Drigo, Jérémie Salles, Christian Lahcen Farhi, Didier Laurent-Burguière, Arnauld Biganzoli, Jean-Louis Druilhe.
Excusés : Christian Jarnot, Patrice Valorge, Patrick Arrufat, Thierry Ravel.

Ordre du jour 1 : 2ème rencontre réseau Occitanie
Ordre du jour 2 : Actions 2018
Ordre du jour 3 : Formations 2018
- Inventor
- STM 32
- Formation Python pour électroniciens
- Séminaire Altium Designer
- Formation Petits signaux
- Bilan de formation MOOC Python
Ordre du jour 4 : Actualisation du site Internet
Ordre du jour 5 : Questions diverses

Ordre du jour 1 :

2ème rencontre réseau Occitanie : Le programme qui est présenté aujourd’hui nécessite qu’on apporte quelques corrections. Jacques est mentionné car il souhaiterait participer à la rencontre mais il faut lui rappeler qu’il doit impérativement s’inscrire. Le nombre de personnes préinscrites est de 22 et le programme définitif devrait être prochainement affiché sur notre site.
Un formulaire renseigné par les nouveaux membres nous serait utile pour nous permettre d’identifier les données professionnelles de chacun afin de les contacter. L’objectif étant de les informer sur toutes les actions du réseau en particulier pour les actions de formation programmées ou attendues de leur part. Les personnes qui participent à la rencontre de Sète seront intégrées à la liste de diffusion. Bernard Boyer souhaite que les participants proposent un lien internet ou une photo de leurs activités professionnelles de nos laboratoires respectifs. Il pourrait être mentionné dans le courrier de relance cette demande pour obtenir une photo identifiant l’activité de la personne inscrite à la rencontre.
Pour le transport, on attend 15 jours avant d’entériner la réservation du bus pour au moins 25 places. Laurence retiendra un chauffeur avec les entreprises qui sont habituellement retenues par la délégation régionale.
Dans la journée de la rencontre, des présentations pour les formations seront annoncées et Stéphane Martin se propose d’être l’animateur. La présentation sur les objets connectés, proposée par l’entreprise Synox appuiera le sujet directeur de cette rencontre. Pour compléter cette présentation, des partages d’expériences sont demandés auprès des personnes préinscrites pour illustrer la thématique des objets connectés. Quelques membres de Montpellier ont répondu favorablement pour la problématique des capteurs utilisés pour les forages et aussi dans des environnements naturels souterrains.

Ordre du jour 2 :

Actions 2018 : Gilles NKAOUA nous a transmis un compte rendu sur les actions de formation et particulièrement sur les écoles technologiques. Catherine Clerc de la MI (Mission Interdisciplinarité) a transmis un courrier pour nous informer budgétairement de la situation du réseau des électroniciens. La dotation a diminué de 13% pour les budgets des écoles technologiques de tous les réseaux. Le budget disponible pour 2018 est de 31K € en incluant les ressources propres avec une participation de la MI de 20K €. Dans ce contexte, les participations des entreprises sont essentielles pour boucler le budget nécessaire pour financer la prochaine Ecole Technologique. Aujourd’hui le budget prévu ne permettra pas de planifier l’organisation de l’école technologique et de toutes les formations programmées.
Pour l’école technologique annoncée cette année, le nombre maximal de participants est réduit à 80. Le CoPil souhaiterait engager 20 actions pour le réseau des électroniciens avec un budget évalué à 34000 € et il devient obligatoire de faire des choix avec certains qui ne seront pas remis en question comme l’abonnement à la revue Elektor.
Les actions novatrices seront prioritaires ainsi que les engagements qui avaient été retenus l’an dernier. Si des actions de formation sont refusées après arbitrage il faudra vérifier que ces actions retenues correspondent bien aux critères annoncés par la MI. On pourrait demander à Gilles la liste des actions fléchées en relation avec les critères annoncés. Le CoPil doit continuer d’arbitrer pour réduire les coûts de 5000 € parmi toutes les actions de formations nationales proposées à destination des régions.
Pour l’action Soc Xilinx financée en partie par le national, Christian Pertel nous informe que nous pouvons demander le financement des repas par nos deux délégations si l’action de formation Soc Xilinx n’est pas retenue selon les critères annoncés. Il faut anticiper les formations retenues sans attendre les propositions du CoPil pour financer des formations quand la demande est identifiée dans la région Occitanie (Plus vite on organise, plus on diminue les frais de mission entre autres). On peut annoncer une formation pour identifier les personnes intéressées et revenir vers le CoPil pour un arbitrage avec comme objectif d’obtenir une aide financière. Pour la formation FPGA, le CoPil participera à ce besoin et il sera proposé un séminaire suivi par la formation.

Ordre du jour 3 :

Formations 2018 : Les écoles technologiques sont difficiles à organiser cette année et il manquerait 11 K€ pour boucler le financement. La réservation des hôtels est en cours mais il semblerait que les tarifs annoncés ne puissent pas être immédiatement honorés avec le budget disponible. Une participation pourrait être demandée mais cette projection semble hasardeuse pour pérenniser les écoles technologiques.
Pour la formation Petits Signaux, la prise en charge est proposée par la délégation DR13. Pour la formation proposée par Christophe Halgand et Arnauld Biganzoli, il est prévu une participation de la délégation DR14 applicable aussi au cas de la formation Inventor.

- Inventor : Il faut s’entretenir avec Alexandre Teste pour permettre à Nicolas Striebig d’être retenu pour la formation Inventor organisée sur 3 jours. Après lecture des décrets qui encadre la formation interne au CNRS, il semblerait que les règles retenues par la délégation ne correspondent pas aux conditions nationales. La différence est liée au plafond de la ligne budgétaire pour rémunérer les formateurs internes qui ne permet pas à la délégation d’honorer un peu plus de 120 jours de formation interne par an.
Les premiers devis obtenus pour cette formation prévoient un coût de 8000 € pour 7 participants à comparer aux 1500 € demandés par le formateur interne. Si la formation est financée par les laboratoires, il y a un risque que cette formation ne puisse pas être organisée faute de candidats.

- STM 32 : STMicroelectronics, via son représentant local, Marc De Broissia a proposé à Christian Pertel une formation STM32 avec prise en main de leurs outils de développement (CubeMX et l’IDE System Workbench for STM32). Le séminaire sera annoncé prochainement mais il est limité à 15 personnes pour garantir une bonne interactivité entre les participants et les ingénieurs d’applications sollicités pour l’occasion. Il faut définir une date pour ce séminaire d’une journée pour la prise en main de ces outils. Cette formation pourrait être planifiée pour la deuxième quinzaine de septembre ou début juin.

- Formation Python pour électroniciens : La formation à laquelle 12 participants sont attendus, est organisée en deux parties d’une durée de 3 jours chacune en mai et en juin. Plusieurs TP seront proposés en utilisant la carte Raspberry Pi pour mettre en pratique le cours Python. On pilotera les ressources matérielles accessibles comme les différents GPIO via des scripts Python.
La première partie de la formation sera dédiée à l’apprentissage du langage Python proprement dit. La deuxième partie proposera de comprendre plus précisément l’utilisation de ce langage appliqué au contrôle commande comme l’utilisation des bus de communication de la carte Raspberry Pi ou de la carte Hexaboard avec des outils comme Spyder et Qt Designer. Le formulaire d’inscription sera prochainement mis en ligne après validation du contenu de l’article sur notre site par Christophe Halgand, une annonce sera alors diffusée sur la mailing liste.

- Séminaire Altium Designer : Altium a contacté C Pertel pour aider à l’organisation d’un séminaire Altium Designer 18, dédié aux industriels et laboratoires toulousains. Le programme proposé en une journée permettra de se familiariser avec cette CAO. Cette formation nécessite une salle avec au moins 7 ordinateurs. Nous n’avons pas de telles salles et ceci demande un investissement, hors de nos missions premières. Une réponse leur sera donnée pour expliquer ces difficultés.

- Formation Petits signaux : Pour cette formation retenue, elle sera organisée à Montpellier les 5 et 6 septembre. Les inscriptions seront lancées début mai avec un nombre optimal de 8 candidats à la demande du formateur Jean-Luc Mocellin.

- Bilan de formation MOOC Python : L’assiduité à cette formation est la clé pour qu’elle soit profitable et les conditions matérielles au LAAS ont permis de s’isoler pendant une matinée par semaine. La formation donne les moyens essentiels pour utiliser le langage Python adapté à la mise en œuvre d’une carte Raspberry Pi (ce point n’ayant pas été abordé pendant ce MOOC). C’est un très bon préalable à la formation qui sera proposée en mai et juin par Christophe Halgand. Pour la prochaine période de formation 2018-2019, ce format doit être retenu avec un animateur initié au thème de la formation suivie qui pourrait organiser le débat autour des questions partagées par tous les participants.

Ordre du jour 4 :

Actualisation du site Internet : Plusieurs personnes sont administrateurs sur certaines fonctions du site web et il faudrait que des personnes de Montpellier puissent avoir la main sur les rubriques utilisées. Il faudra organiser un ou deux CPR en présentiel pour permettre d’échanger nos pratiques avec quelques ateliers sur les méthodes permettant de faire vivre le site internet. On peut projeter au mois d’avril, une séance pratique par un CPR en présentiel.

Ordre du jour 5 :

Questions diverses : La prochaine réunion du comité de pilotage est programmée du 5 au 10 mars. La liste de diffusion sera mise à jour prochainement et aujourd’hui le comité de pilotage est composé par 19 personnes.

[Email]

CPR 13 février 2019 - 193.6 ko