Accueil du site >

CR 23 Septembre 2003

par webmaster pour comité local - 13 mars 2008

Réseau des électroniciens, comité de pilotage en Midi-Pyrénées

Compte rendu de la réunion du 23 septembre 2002, 9h30

Présents : J.Coutelier, D.Laurent, C.Ganibal, A.Mariscal, C.Lemaire, S.Martin, H.Pinna, J.Alquier, J.Salon, L.Farhi, E.Girard

La réunion s’est tenue à la Délégation Régionale avec l’ordre du jour suivant :

  1. Prochaine rencontre Midi-Pyrénées : Pic du Midi le 14 octobre ou à Toulouse le 22 octobre
  2. Renouvellement du comité de pilotage
  3. Formation par l’apprentissage (CESI) : Elodie
  4. Questions diverses

** Prochaine rencontre en Midi-Pyrénées au Pic du Midi ou à Toulouse : Les invitations seront envoyées par e-mail aux électroniciens de Midi-Pyrénées (Elodie). Mise à jour de la liste (Elodie et Christian.L) Pic du Midi : La rencontre est prévue le lundi 14 octobre. Il faut communiquer à Didier la liste des partici-pants 10 jours avant le 14 octobre. Le site du Pic peut accueillir jusqu’à 50 participants maxi. Il sera demandé à chaque participant un numéro de téléphone personnel pour les avertir en cas d’annulation au Pic. La commande des repas au Pic est assurée par Laurence et la réservation du bus par Elodie. Toulouse : La rencontre de repli, en cas d’intempéries au Pic, est prévue le mardi 22 octobre à Toulouse à la Délégation Régionale. Avec l’invitation, il sera envoyé à l’ensemble des électroniciens de Midi-Pyrénées un questionnaire concernant les logiciels PCB utilisés dans leur labo (Jac-ques.C et Elodie). La réservation du bus pour la visite de Micro C.I. est assurée par Elodie.

** Renouvellement du comité de pilotage : Parmi les participants aux rencontres de Branville et de Rodez, personne ne s’est manifesté pour faire partie du comité de pilotage régional. Parmi les membres actuels C.Ganibal sou-haite se mettre en retrait, F.Beigbeder et G.Delaigue du fait de leur non-réponse n’ont pas souhaité continuer. La nouvelle composition du comité de pilotage régional sera communiquée à la Délégation Régionale Midi-Pyrénées et au comité de pilotage national du réseau des électroniciens.

** Formation par l’apprentissage (CESI) : Information : Elodie Il s’agit de formation en alternance, niveau ingénieur, sur 3 ans. Recrutement de candidats niveau bac + 2, jeunes de 25 ans maximum avec1/3 du temps en formation théorique au CESI, le reste du temps au laboratoire d’accueil. Le labo doit désigner un tuteur qui sera au moins ingénieur. Le candidat sera rémunéré à un pourcentage du SMIC fonction de son âge et de l’année de stage. Les 2/3 de la rémunération sera attribuée par la DR après une demande spécifique de crédit. Le dernier tiers sera payé par le labo sur son soutien de base. Remarque : Dans une interprétation négative où le CNRS verrait dans ces formations l’oppor-tunité de répondre à moindre frais à un déficit d’effectifs techniques, le montage financier est très subtil puisqu’il reprend même au labo une partie de ce qu’on lui donne !

Où en sommes nous ? La DR de Lille a déjà commencé depuis 2 ans. Ils ont une vingtaine "d’étudiants" dans les la-bos. En Midi-Pyrénées, c’est fini pour cette année, nous en avons 2.

Questions posées : Quel est l’objectif du CNRS ? Réponse : Ne pas perdre de savoir-faire lors de départs en re-traite ! A quel corps ces jeunes diplômés pourront-ils concourir ? Les directeurs ne risquent-ils pas de voir là une opportunité pour pallier le déficit de potentiel technique ? Peut-on rompre le contrat ? Quelles sont les obligations réelles du tuteur ? Est-ce que ces personnes seront comptabilisées dans les effectifs du labo ? et à quel titre ? Dans la mesure où le candidat n’est pas recruté au CNRS, qui assure le suivi et la maintenance du travail qu’il a effectué pendant la durée de son stage ?

Remarque : Si le CNRS était capable de détecter dans les labos les ITA proches de la retraite possédant des savoir-faire particuliers, cette procédure pourrait être appliquée pour faciliter le maintien des savoir-faire, en ménageant une période de recouvrement. Ceci suppose bien sûr un certain niveau d’engagement du CNRS à recruter ces personnes !

Séance levée à 11h

Mots-clés

comité de pilotage