Accueil du site >

CR de la réunion du 19 décembre 2019 à la délégation DR14

par Druilhe - 8 janvier

Présents : Sébastien Mortier, Jérémie Salles, Christian Pertel, Loïc Drigo, Didier Ginibrière, Christian Lemaire, Patrick Arrufat, Stéphane Martin, Rémi Jelinek, Jean-Louis Druilhe, Arnauld Biganzoli, Fanny Verhille, Lahcen Farhi.
Excusés : Didier Laurent-Burguière Michel Dupieux, Christian Jarnot, Thierry Ravel.

Sommaire :
- Demande de budget
- Prochaine rencontre régionale sur 2 jours
- Assise RdE 2019
- Relance réseau DR13
- Questions diverses

Demande de budget

Loïc qui est membre du CoPil leur a transmis une demande de financement de la part de notre réseau pour l’organisation de notre rencontre régionale à caractère exceptionnel. Le montant de la demande est de 3000 € et dans un premier temps, il semblerait qu’il n’y ait pas d’opposition manifestée même si la demande devra faire l’objet d’une approbation du CoPil. Le dossier a été retenu et le comité de sélection arbitrera cette demande avant fin janvier.

Prochaine rencontre régionale sur 2 jours

Les dates arrêtées sont les Mercredi 27 et Jeudi 28 Mai 2020. L’annonce de cette rencontre particulière devra être transmise en début d’année aux membres du réseau régional pour annoncer un chiffre définitif à l’hôtelier avant fin février. Il faut aussi que cette rencontre soit annoncée aux lettres d’Information DR13 et DR14 du CNRS pour essayer de mobiliser le maximum de participants avant mars. D’autres moyens d’information pour annoncer cette rencontre devront être utilisés.
Il n’y aura pas de préinscriptions ce qui implique un arbitrage ultérieur en particulier si le nombre maximal de participants qu’on s’autorise est dépassé ou si plusieurs membres d’un même laboratoire sont identifiés. Un des critères de sélection pourrait être la représentation de la diversité des laboratoires au travers des participants retenus. Il faudra aussi fixer une échéance pour retenir les inscrits.
Sébastien a quasiment bouclé la réservation de l’hôtel Carlit et les moyens de déplacement pour les deux jours et il lui reste à confirmer les dates qui ont été arrêtées aux différents prestataires.
L’accueil pourrait être programmé à 11H00 avec une rencontre qui démarrerait à 13H30 le mardi. La visite du four solaire d’une demi-journée pourrait se faire le jeudi en début d’après-midi avec un retour prévu à 16H00.
Le programme sans citer les intervenants pourrait être le suivant :

  • Mercredi :
    - Départ à 7H00 depuis les deux délégations
    - Arrivée et accueil à partir de 11H00
    - 13H30 - 18H00 : séances plénières
    - 18H00 - 20H00 : ateliers
  • Jeudi :
    - 8h30 - 12H00 : séances plénières
    - 13H30 - 16H00 : visite du four solaire impliquant un déplacement d’une demi-heure.
    - Arrivée dans les deux délégations vers 19H00

Pour les sessions de communications, il faudra privilégier les partages d’expérience qui induisent facilement des discussions et des échanges. Il faut définir un programme réaliste avec des ateliers programmés après 18H00 en définissant une limite horaire à ne pas dépasser pour favoriser les échanges entre collègues.
On souhaite que la rencontre se concentre sur des activités de développements électroniques qui ciblent nos cœurs de métier avec des présentations de posters de 10 minutes au maximum. Le titre de la rencontre pourrait être :

  • L’électronique et l’instrumentation de nos laboratoires.
  • Nos réalisations en électronique et l’instrumentation de nos laboratoires.

Il faut qu’on identifie les problèmes de logistique induits par la visite du four d’Odeillo qui auront automatiquement une incidence sur le programme de la rencontre.

Assise RdE 2019

4 personnes de la délégation étaient présentes à ces assises. La réunion en présentiel a nécessité une dépense de 4000 € induite par les déplacements des correspondants régionaux. Cette conférence a pu se préparer en amont car l’ordre du jour avait été transmis avant par le CoPil.
Ce moment particulier du réseau des électroniciens a été l’occasion pour le CoPil d’entendre quelques doléances des réseaux régionaux et d’identifier des actions correctives. C’est uniquement à l’occasion des assises que les problèmes peuvent être évoqués en présence des membres du CoPil et des représentants de la MITI.
Un des problèmes qui a été évoqué concerne les formations internes ou externes et la rétribution des agents qui peuvent être différentes selon les délégations. Le CoPil a recensé une série de remarques qui devraient aboutir à une harmonisation de la rétribution des agents en particulier pour les formations internes.
Pour les conventions avec les universités, c’est très compliqué et il est préférable de contacter le service de formation des BIATSS pour demander une participation ponctuelle au financement des formations.

Relance réseau DR13

Il faudra prévoir peut-être une réunion en présentiel des électroniciens de Montpellier pour inciter les membres de la délégation DR13 à s’exprimer sur leurs besoins et leurs attentes en général de ce réseau de métier. Jérémie propose de visiter des laboratoires pour évoquer de vive voix les actions du réseau des électroniciens et de les inciter à intégrer le comité de pilotage régional.
Fanny Verhille propose de diffuser plusieurs communications auprès des laboratoires montpelliérains sur les formations proposées par le réseau de la région Occitanie et les écoles thématiques qui favorisent les contacts et les échanges entre électroniciens travaillant parfois sur les mêmes problématiques. Jérémie se charge aussi d’envoyer sur la liste RdE DR13 une incitation à rejoindre le réseau régional via un formulaire en ligne.
Il est important aussi de montrer l’intérêt de la communauté permettant à des électroniciens isolés d’être désenclavés pour obtenir une aide dans leurs développements électroniques. Souvent le réseau est un moyen de faire correspondre à un problème une compétence particulière qui aurait pu être découverte à l’occasion d’une école thématique lors de nos rencontres régionales.

Questions diverses

La prochaine rencontre est programmée la semaine du 13 au 17 janvier 2020.
La formation STM32 proposée par Laurent Latorre a été très appréciée et constitue une référence à retenir pour cette technologie.
Pour éviter tout malentendu, il faudra impérativement prévenir les agents en amont des formations sur nos conditions de rétribution des formations internes. Dans ce contexte, le rôle des services de formation continue des délégations est fondamental pour officialiser une action de formation en interne qui est conforme à une politique indemnitaire affichée par la délégation organisatrice.
Les formations ne doivent pas être incitées et organisées par les formateurs eux-mêmes sans prévenir nos services de formation continue respectifs.

[Email]