Accueil du site >

CR de la réunion du 3 avril 2017 au CEMES

par webmaster pour comité local - 19 avril 2017

Lundi 3 avril au CEMES Présents : Christian Lemaire, Matthieu Compin (Visio), Christian Pertel, Didier Ginibrière, Jacques Salon, Patrick Arrufat, Lahcen Farhi, Gilles N’Kaoua, Arnauld Biganzoli, Didier Laurent-Burguière (Visio), Stéphane Martin, Loïc Drigo, Jean-Louis Druilhe.
Excusés : Christian Romano, Christian Jarnot, Patrice Valorge, Michel Dupieux, Bernard Boyer.

Ordre du jour : Ordre du jour 1 : Rencontre régionale Occitanie Ordre du jour 2 : Rapprochement réseau national/réseaux régionaux Ordre du jour 3 : Formation 2017 Ordre du jour 4 : Mise à jour des listes de diffusion Ordre du jour 5 : Questions diverses

Ordre du jour 1 : Rencontre régionale Occitanie
La responsable de la formation continue à Montpellier Fanny Latorre, a été sollicitée pour financer le buffet lors de la rencontre à Montpellier. Matthieu Compin nous explique qu’il faudra changer l’intitulé en Ateliers organisés l’après-midi et sans utiliser le mot Conférence pour bénéficier d’une participation financière. Le remplacement récent du délégué régional de la DR13 a entrainé quelques flottements dans les décisions attendues pour des actions de formation. La répartition se fera entre les deux délégations au prorata des participants et Laurence Neuville et Fanny Latorre se contacteront pour répartir les coûts de cette action de formation. Pour l’instant, il n’a pas été évoqué de thématique pour annoncer la rencontre aux membres du réseau régional. Même si les sujets qui seront évoqués concernent la microélectronique et les aspects CEM appliqués aux composants. Christian Pertel rappelle qu’il faut achever le programme avec un nom de thématique avant d’annoncer la rencontre aux membres du réseau régional Occitanie. Les électroniciens se déclareront s’ils ont connaissance de quelques sujets qui seront présentés lors de cette rencontre. La convocation pour le départ en bus depuis la délégation DR14 est programmée à 7H00 et le départ de Montpellier devrait se faire vers 16H30. Gilles N’Kaoua confirme l’attribution de 895 € par le CoPil RdE pour participer aux frais de déplacement pour l’aller-retour à Montpellier. Arnauld propose le principe des tables rondes pour permettre aux participants de se connaître. Cette configuration plus conviviale permettrait d’évoquer des technologies et d’échanger autour de démonstrations. Matthieu Compin souhaite que des discussions soient initiées dès le matin pour que les échanges puissent perdurer au buffet et l’après-midi. Il est proposé que quelques participants fassent part de leur métier à travers d’un de leurs projets réalisés par des présentations flash pour permettre d’identifier rapidement les secteurs d’activités des électroniciens des deux délégations. Matthieu Compin propose d’ici 15 jours d’achever le programme en associant les visites de la chambre anéchoïque de son laboratoire et le CNFM spécialisé en formation pour des outils de microélectronique (mais aussi CAO ou développements FPGA). L’objectif de cette rencontre est d’une part de mobiliser un maximum de participants pour créer une dynamique d’ échanges entre participants et d’autre part de susciter une réflexion sur le choix de l’utilisation des différentes technologies liées à notre métier Pour se faire, on organiserait 3 ateliers tournants l’après-midi d’une durée de 45 minutes avec la visite du CNFM et la chambre anéchoïque, et un atelier évoquant des technologies comme Arduino, PIC et autres. On réserve une heure en fin de journée pour faire un retour sur les formations proposées récemment.

Ordre du jour 2 : Rapprochement réseau national/réseaux régionaux
La visite de Gilles N’Kaoua nous permet de lui proposer de vive voix qu’il est invité à cette rencontre du réseau régional Occitanie le jeudi 15 juin. Il nous fait part de ses attentes sur le lien qui existe entre le CoPil et les réseaux régionaux. Il souhaiterait intensifier les relations afin d’identifier des actions en région et encourager des nouveaux porteurs de projets hors du CoPil national. Il nous présente les nouveaux mécanismes pour qu’une proposition ANF transmise par le CoPil soit acceptée par le service SFIP (Service Formation et Itinéraires Professionnels) qui arbitre les demandes des différents réseaux. Le nombre de formations financées avec cette procédure correspond à 3 formations par an. Gilles insiste sur la nécessité de synchroniser les communications qui sont faites pour les ARF (Action Régionale de Formation) pour permettre à des membres des autres régions de bénéficier de ces formations quand le quota n’est pas atteint. Pour anticiper l’organisation nécessaire des membres des autres régions, il faudrait définir une échéance pour les inscriptions locales quelques semaines avant la formation pour déduire les places disponibles pour les membres des autres régions. Gilles conçoit que les régions puissent prendre l’initiative de transmettre sur la liste de diffusion nationale, une offre de formation en fixant le nombre de places restantes. Les correspondants qui ont accès à la modification des pages web de chaque région doivent déposer l’offre de formation sur le site du réseau national. L’organisation du site du réseau national est complexe principalement liée aux nombres d’intervenants autorisés pour y apporter des modifications. Quand des actions (séminaires, ateliers,…) sont financées par la MI, la prise en charge est partielle et ne concerne que les animateurs pour leurs déplacements et leurs hébergements. Pour les participants à ces formations, ce sont les délégations qui prennent en charge les frais de déplacement et d’hébergement. Le CoPil peut allouer une enveloppe pour financer des ateliers sur proposition de projets émis par les différents comités de pilotage des régions. Ce financement nécessite l’arbitrage de la MI et il est préférable d’anticiper le besoin expérimental avant de déposer un dossier. La proposition de formation à l’INSA de Rennes sur les systèmes MyRIO (FPGA Artix associé à un cœur ARM) est un exemple d’atelier proposé sur la liste de diffusion nationale. Gilles N’Kaoua nous fait part de l’évaluation du réseau des électroniciens RdE qui est positive malgré deux points relevés par le comité d’évaluation et qui concerne 15000€ qui n’auraient pas été comptabilisés dans une région et la distribution des jetons Altium organisée par un laboratoire qui mobilise donc des moyens humains à cette fin. L’utilisation de logiciels libres pourrait être une solution mais la participation des laboratoires à des projets internationaux nous obligent à utiliser des standards professionnels qui pour l’instant sont disponibles avec des solutions payantes. Il y a eu la proposition de changer le nom du réseau des électroniciens pour associer les instrumentalistes mais le changement en RdEi n’a pas été accepté. Il faudra définir une procédure avec Redmine permettant de fixer une date pour autoriser le report des budgets sur d’autres formations quand il n’est pas possible d’organiser une formation qui était programmée. La création de deux groupes de travail prend forme mais Gilles rappelle que les déplacements de membres du GT peuvent être pris en charge par la MI pour au plus 5 personnes. Un groupe de travail sur le traitement du signal et un autre sur l’électronique appliquée à la biologie dont le nom reste à définir sont en cours de création.

Ordre du jour 3 : Formations 2017
Les formations petits signaux et CEM appliquée au PCB, proposées respectivement par Jean-Luc Mocellin et Alexandre Boyer sont programmées avec le nombre maximum de participants atteint. Pour la formation CEM qui prévoit une formation théorique et pratique, le quota ne pourra pas dépasser 12 personnes pour des raisons matérielles. Faute de demandes de formation par les membres réseau, le CPR constate une baisse de nos demandes ; il faudrait davantage de demandes pour identifier des besoins techniques.

Ordre du jour 4 : Mise à jour des listes de diffusion
Christian Lemaire a refait un inventaire des électroniciens de la délégation DR14 qui voit son effectif passé de 108 à 102 personnes. Pour la DR13, un inventaire est en cours et la liste de diffusion de la région Occitanie sera proposée prochainement en tenant compte des critères retenus par le comité de pilotage. Les CDD seront associés à cette liste de diffusion après avoir obtenu leur approbation.

Ordre du jour 5 : Questions diverses
La date de la prochaine réunion n’a pas été programmée pour le mois de mai.

comite-pilotage@laas.fr

CR du 3 avril - 412.5 ko