Accueil du site >

CR 14 mai 2008

par webmaster pour comité local - 2 juin 2008

Compte rendu de la réunion du réseau des électroniciens Midi-Pyrénées
du 14 mai 2008 à l’IMFT à 14h30 (salle CASTEX).

Présents : Jean-Félix Alquier, Christian Lemaire, Christian Pertel, Jacques Salon, Jean-Louis Druilhe (secrétaire de séance), Didier Laurent-Burguiere, Lahcen Farhi.
Invité : Arnaud Biganzoli.


Groupe PIC :
Arnaud Biganzoli précise qu’il a pris contact avec Gilles N’Kaoua pour insérer dans le programme de la rencontre nationale de Bordeaux, une séance atelier sur les microcontrôleurs PIC. Cette intervention est programmée en fin de journée, le jeudi dans le cadre du thème des systèmes embarqués pour lesquels 3 ateliers seront animés simultanément. Arnaud propose une initiation à ce type de microcontrôleur avec une dizaine de circuits imprimés laissés à la disposition des participants. Arnaud Biganzoli a demandé au comité d’organisation 200 € pour les fabriquer et en cas d’impossibilité, il utilisera 3 kits pour des exemples d’applications programmées en langage C. Ce langage permettra d’éviter les phases d’initialisation nécessaires en langage machine pour se consacrer à l’essentiel des fonctionnalités de ces microcontrôleurs.
Arnaud Biganzoli nous fait part du résultat d’enquête qu’il a initié pour le groupe PIC. 99 personnes uniquement du CNRS sont inscrites mais certains membres ont éprouvé quelques difficultés à la création d’un profil utilisateur sous Google. Arnaud Biganzoli souhaite connaître notre avis pour rendre attractif ces échanges techniques qui semblent parfois unilatéraux. Arnaud Biganzoli rappelle l’objectif du groupe PIC qui est de soutenir les électroniciens intéressés par cette technologie et de partager des savoir faire. Il souhaite bénéficier d’outils pour dynamiser ce groupe et le rendre attractif avec des négociations possibles avec nos fournisseurs. Christian Lemaire nous évoque la création en cours du site web qui aidera ce type d’initiative soit sur un site régional soit sur le site national. La convivialité du groupe PIC est perfectible mais c’est une belle initiative qui devrait précéder les autres créations de forum à thèmes du réseau des électroniciens.

Page WEB, Jacques Salon :
Jacques Salon nous informe de l’état d’avancement du site web et il est en contact régulier avec nos collègues de Strasbourg et de Bordeaux. Il met à jour les pages régulièrement même si le contenu n’est pas accessible. La MRCT étudierait un partenariat avec l’IN2P3 et permettrait aux réseaux régionaux de bénéficier d’un pouvoir de gestion directe de leurs sites respectifs. Dans cette mosaïque, il y aurait un site web national pour rediriger vers tous les liens régionaux et les forums. Les aspects attendus sont les forums de discussions nationaux par thèmes techniques qui seraient arbitrés par des administrateurs. Arnaud Biganzoli doit être associé à cette organisation pour nous faire part de son expérience. Lahcen Farhi insiste sur la nécessité de proposer une structure de forum qui contraste avec les solutions web déjà existantes sur des thèmes équivalents pour partager de la connaissance ou de l’information. Jacques Salon préfère la solution d’un hébergement national pour garantir des forums fonctionnels avec l’ensemble des électroniciens du CNRS. Pour faire vivre ces forums de discussions, il faut être secondé logistiquement, un modérateur par forum est un gage d’efficacité.

Comité de pilotage national réuni le 9 avril :
Didier Laurent-Burguiere nous a précédemment communiqué le courrier envoyé par le comité de pilotage national. Cette lettre a été très bien reçue et elle atténuera nos récents différends. La MRCT a fait remarquer que le compte rendu de notre comité de pilotage avait été agressif. Mr CATHELINAUD a dit à Gilles N’KAOUA que la MRCT n’était pas assez visible dans l’annonce de la rencontre nationale de Bordeaux. Le budget a été diminué de moitié par rapport à l’année précédente et il semble qu’il n’y a pas de prévisions budgétaires futures. Le coût global de la rencontre nationale à Bordeaux est évalué à 38400 €HT et cela pourrait être la dernière organisation délocalisée en région. Il y aurait une tendance de la MRCT à vouloir modifier les objectifs du réseau des électroniciens en souhaitant une ouverture à la communauté des chercheurs. C’est une préoccupation perceptible provenant de la MRCT qui souhaite valoriser scientifiquement les réseaux de métiers.
Le comité de pilotage national (CPN) reprendrait les initiatives pour les prochaines rencontres en corrélation avec les souhaits de la MRCT qui veut comme seul interlocuteur, le CPN. Christian Lemaire s’interroge sur le fonctionnement des réseaux régionaux dont une moitié est active sans que cela inquiète la MRCT. Si les préoccupations de la MRCT sont différentes des attentes des membres des réseaux de métiers, nous pourrions assister à un résultat non souhaitable, qui serait un fonctionnement autonome des régions.
Lahcen Farhi souhaite que des statuts soient écrits pour éviter les récents déboires avec l’organisation des rencontres nationales. Une définition fine des statuts avec règlement intérieur, permettrait de connaître les interactions entre réseaux régionaux et CPN. Le manque de lisibilité de la structure ne permet pas d’identifier nos actions et nos objectifs.

Habilitation électrique Christian Pertel :
Christian Pertel nous fait part du résultat de l’enquête faite auprès des membres de notre réseau pour l’habilitation électrique. Sur un total de 99 personnes concernées, 46 ont répondu et 20 sont habilitées (dont 8 depuis plus de 5 ans). Une réunion à la DR14 a réuni Laurence Neuville, Alexandre Teste, L. Farhi, S. Martin et C Pertel (Stéphane Leblanc absent), elle a permis de clarifier les objectifs et les moyens retenus. Alexandre Teste a validé cette opération et salue cette initiative qui sera prise en charge par la formation continue. L’APAVE sera l’organisme formateur avec 12 personnes/session. La DR14 organisera 2 sessions de formation initiale (2 jours pour le formateur et 1 ½ jour pour les stagiaires) et 1 session de formation recyclage (1 jour), ce qui devrait nous permettre d’atteindre le nombre de 36 personnes formées en 2008. En 2009, Alexandre Teste souhaite organiser une session ’habilitation initiale’ et une autre session ’recyclage’. Le coût de la formation pour un total de 60 personnes est de 7400 €HT, selon le 1er chiffrage de l’APAVE. Le lieu de la formation n’a pas été encore choisi mais 3 laboratoires répondent aux critères. Les laboratoires CEMES, LAAS et CESR disposent de salles de réunions avec des salles de manipulation. Stéphane Leblanc va transmettre un courrier à tous les Directeurs d’unités concernés pour leur annoncer que l’habilitation électrique est une obligation et que des formations sont proposées aux électroniciens. Dès que ce courrier sera transmis, Christian Pertel souhaite envoyer le courrier que nous avons préparé pour fournir aux membres de notre réseau, une réponse au sondage. La sélection des stagiaires prioritaires tiendra compte du danger du poste, sans localisation particulière.

Formation 2008 :
La deuxième partie de la formation VHDL est toujours programmée sans connaître les dates. L’enquête qui avait été réalisée sur nos besoins de formation présente une disparité des demandes qui ne permet pas d’isoler une proposition de stage avec un nombre suffisant de participants.

Prochaine rencontre régionale :
Lors de la prochaine réunion de notre comité de pilotage au mois de juin, il sera évoqué l’organisation de la prochaine rencontre régionale en fin d’année ou début 2009.

Une réunion du CPN est programmée la semaine du 9 au 13 juin et nous pourrions nous réunir le 16, 17 ou 18 juin. Les points « formations » et « présentation des rencontres » devraient être traités en priorité.

Mots-clés

comité de pilotage